logo

Les Amis d'Etty Hillesum

Etty Hillesum
Middelburg 1914 - Auschwitz 1943

ettyettyettyetty English
Español
Accueil > Etty Hillesum > Extraits des Ecrits

Extraits des Ecrits d'Etty Hillesum


fleur


poesie

 

Je voudrais pouvoir trouver le mot unique qui me permette de tout dire, tout ce qui est en moi, ce trop-plein, cette opulence du sentiment de vie. Pourquoi ne m'as-tu pas fait poète mon Dieu ? Mais si je suis poète, je n'ai qu'à attendre patiemment que lèvent en moi les mots qui porteront le témoignage que je crois devoir porter, mon Dieu : qu'il est beau et bon de vivre dans to monde, en dépit de ce que nous autres humains nous nous infligeons mutuellement.
15 septembre 1942

Donne-moi chaque jour une petite ligne de poésie, mon Dieu, et si jamais je suis empêchée de la noter, n'ayant ni papier ni lumière, je la murmurerai le soir à ton vaste ciel. Mais envoie-moi de temps en temps une petite ligne de poésie.
24 septembre 1942

Il n'y a pas de poète en moi, il n'y a qu'un petit morceau de Dieu qui pourrait se muer en création poétique. Il faut bien qu'il y ait un poète dans un camp, pour vivre en poète cette vie-là, oui, même cette vie-là !, et pouvoir la chanter.
3 octobre1942

Un monsieur très ennuyeux fait en ce moment une allocution dans notre baraque-cantine. Même ici, il faut apparemment compter avec ces choses-là. Ce matin, j'ai lu un moment le mystique Maître Eckhard et nettoyé les W C. Et puis ce matin toujours, j'ai découvert dans le camp une jeune fille qui, au fond de son sac à dos déjà tout préparé, avait caché un recueil de poèmes. Elle avait presque le sentiment   de commettre un grand péché, comme si, à une époque comme la nôtre, il était inconvenant de lire de la poésie, c'est-à-dire des choses qui ne riment (?) à rien (remarquez la finesse du jeu de mots, il faut dire que l'orateur m'inspire particulièrement). Mais quand je lui ai raconté notre séance de Rilke et que je lui ai un peu parlé, plus généralement des choses qui comptent le plus dans la vie, même à notre époque, ou pour mieux dire, surtout à notre époque, alors, elle s'est soudain sentie nettement mieux. Et voilà, c'est ainsi que je me promène ici à droite et à gauche, avec autant d'indiscipline que l'on peut s'en permettre derrière des barbelés rouillés.
Lettre à Hes Humans et divers autres correspondants
Westerbork, 24 août 1942

Un soir d'été, j'étais en train de manger ma ration de chou rouge en bordure de ce champ de lupins tout jaune qui s'étendait entre notre cantine et la baraque de désinfection, et j'ai déclaré d'un ton méditatif et inspiré : "Il faudrait écrire la chronique de Westerbork." A ma gauche, un homme d'un certain âge-lui aussi mangeur de chou rouge- a répondu : "Oui, mais il faudrait être un grand poète."
Il avait raison, il faudrait être un grand poète, les récits journalistiques ne suffisent plus.
Lettre à deux sœurs de La Haye (a)
Fin décembre 1942

Je voulais simplement dire ceci : je ne suis pas poète et, de surcroit, je me sens assez désemparée devant cette promesse faite à K. Car si chargé d'émotion que soit pour nous le nom de Westerbork, ce nom qui continuera à résonner dans notre vie jusqu'à la fin de nos jours, je serai aujourd'hui encore bien en peine de savoir exactement que vous dire de la vie que l'on y mène. C'est une vie tellement agitée, encore qu'il se trouvera sans doute beaucoup de gens pour soutenir qu'elle est au contraire d'une monotonie mortelle.
Fin décembre 1942

poesie


La poésie rend la vie sur terre plus belle, moins éphémère, moins misérable.
Adonis Le Lombric (né en 1930) (Conseils à un jeune poète de douze ans)

Le poème n’est point fait de ces lettres que je plante comme des clous, mais du blanc qui reste sur le papier.
Paul Claudel  Extrait de Cinq Grandes Odes, Les Muses

Voilà le rôle de la poésie. Elle dévoile, dans toute la force du terme. Elle montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement.
Jean Cocteau (1889-1963), Le Secret professionnel

La poésie est recherche, durée, authenticité, pauvreté, se transformant en immense richesse spirituelle.
Giuseppe Conte (né en 1945), dans le recueil Lettres à la jeunesse (2003)

Partout où je suis allé, un poète était allé avant moi.
Sigmund Freud

La poésie est le sel qui empêche la vie de pourrir.
Nikos Kazantzakis

Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant. Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences.
Arthur Rimbaud (1854-1891), Lettre du Voyant

Le peuple a besoin de poésie comme de pain. Non pas la poésie enfermée dans les mots ; celle-là, par elle-même, ne peut lui être d'aucun usage. Il a besoin que la substance quotidienne de sa vie soit elle-même poésie.
Simone Weil (1909-1943) Conditions premières d'un travail non servile


(a) Lettre demandé par un ami, Dr K,  à Etty Hillesum : "quand vous serez de nouveau en congé à Amsterdam, est ce que je voulais bien leur écrire pour leur parler à ma manière de la vie à Westerbork?". Les deux sœurs n'ont pas été identifiées.

Textes choisis par Jeanne-Marie Ménard

Merci d'envoyer vos remarques et suggestions à : lireettyhillesum@gmail.com

S'abonner à la lettre d'information - Adhérer à l'association

Haut de page

WebAnalytics