logo

Les Amis d'Etty Hillesum

Etty Hillesum
Middelburg 1914 - Auschwitz 1943

ettyettyettyetty English
Español
Accueil > Association les Amis d'Etty Hillesum > Lettres de la Présidente

Lettre mensuelle de l'association (octobre-novembre 2018)

Chers Amis,

Cette lettre aura une teneur particulière car elle consiste en un compte-rendu de la Journée Annuelle de notre Association qui s'est déroulée le 21 octobre 2018 à Paris au Centre Vincentien Fernand Portal.

Cette année le thème qui avait été retenu pour cette journée était :
"Résistance et liberté intérieure chez Etty Hillesum"

Cécilia DUTTER : Vivre libre avec Etty HILLESUM
Cette assemblée, réunissant environ 50 personnes, a débuté par une intervention d'une heure et trente de Cécilia DUTTER, Présidente de l'Association, qui a présenté de manière détaillée son dernier livre consacré à Etty : « Vivre Libre avec Etty HILLESUM » paru récemment aux Éditions TAILLANDIER.
Elle a principalement évoqué la dimension universaliste de la foi d'Etty en rappelant qu'elle touchait de la même façon des croyants, des agnostiques et des athées.
Pour son troisième opus sur Etty, Cécilia a souhaité mettre en lumière les outils de développement personnel et spirituel que comportent les écrits d'Etty, qui permettent de nous aider dans nos vies individuelles. Pour évoquer cet aspect Cécilia a structuré son exposé en suivant le parcours d'Etty en trois étapes :

  • La connaissance de soi
  • La rencontre de « l'autre » en vérité
  • L'ouverture à l'absolu, en laissant à chacun le choix de préciser quel mot il retient pour ce concept (Dieu, le Sacré de la vie, l'ouverture à la transcendance …)

Après avoir évoqué en quelques mots la biographie d'Etty, Cécilia est revenue sur l'apport de Julius SPIER qui a permis à Etty un tout nouveau regard sur la vie. Cette transformation est riche de nombreux enseignements dont chacun peut s'emparer pour grandir comme elle en vérité et en liberté, en apprenant notamment :

  • à s'aimer
  • à habiter sa solitude qui peut être un antidote à la tristesse et nous permettre de retrouver notre créativité
  • à apprécier la joie profonde d'être « ici et maintenant »
  • à faire la paix avec soi-même
  • à renoncer au «tout, tout de suite »
  • à vaincre la peur en acceptant l'inéluctable
  • à faire confiance à la vie et à créer en soi un espace inaliénable : la liberté intérieure.

Dans une deuxième partie de son exposé, Cécilia a évoqué la notion d'Amour chez Etty. Grâce à la thérapie de l'amour d'un homme, Etty va toucher du doigt l'amour de l'humanité et ouvre ainsi la porte étroite de l'Absolu.
Elle nous aide à progresser sur le chemin du pardon en mettant au jour le cercle vicieux de la haine : Etty propose à chacun (bourreau et victime) d'extraire le Mal à la racine, c'est-à-dire en soi-même.
Elle nous apprend à nous sentir inconditionnellement reliés à tout être pour construire ensemble la fresque de l'humanité et un nouveau monde fondé sur le don, la solidarité, le partage, la fraternité.
Dans une dernière partie, Cécilia DUTTER a évoqué le regard d'artiste qu'Etty pose sur toutes choses : elle nous enseigne l'art de voir la réalité telle qu'elle est vraiment en en faisant l'expérience la plus directe, lucide et la plus entière possible.
Etty nous apprend également à accueillir l'éternité au sein de notre finitude en intégrant la mort comme le point culminant de la vie, ce qui imprime tout son sens à notre parcours.
Enfin, Etty se construit et construit le monde dans une relation personnelle avec son Dieu personnel qui est tout à fois immanent et transcendant. Elle nous enseigne comment dialoguer avec plus grand que soi au cœur de soi.

A la suite de cette conférence des questions de participants à cette journée ont enrichi la compréhension de la pensée d'Etty et de son message. Elles ont principalement concerné :

  • Comment doit-on interpréter son expression constante : « la vie est belle » alors qu'elle vivait dans ce qu'elle qualifiait de « l'enfer sur terre » ?
  • Quels sont les signes caractéristiques de la lucidité ?
  • Un participant a rappelé qu'Etty était juive en précisant le destin particulièrement tragique des juifs de Hollande.
  • Comment peut-on lutter efficacement contre la souffrance en soi, comme l'a fait Etty ?
  • Pour bien comprendre son parcours, il est indispensable de rappeler l'Amour-Passion qu'Etty a vécu avec de nombreux hommes et avec Julius SPIER pour s'ouvrir ensuite à un Amour transcendant, profondément libérateur

Marie-Hélène LESCHIERA : Etty HILLESUM et Rainer Maria RILKE
Dans la continuité de cette journée la comédienne Marie-Hélène LESCHIERA a lu de manière extrêmement vivante différents extraits du Journal d'Etty et de poèmes de Rainer Maria RILKE mettant ainsi clairement en évidence la grande influence du poète sur Etty.
Marie-Hélène a particulièrement montré la transformation rapide d'Etty après ses premières visites chez Julius SPIER, en corrélation avec sa lecture de l'œuvre de Rilke et des vers au sein desquels il proclame « gloire aux commencements » et « gloire à Dieu ».
Marie-Hélène nous a aussi fait découvrir des textes de RILKE qui ont inspiré la patience chez Etty et lui ont donné force et humilité, jusqu'à parvenir à ce constat : « maintenant personne ne peut plus me faire de mal ».
Cette riche et dense interprétation des textes croisés d'Etty et de RILKE a soulevé une belle émotion dans l'assistance.

Alain DELAYE: Etty HILLESUM et Dietrich BONHOEFFER
En début d'après-midi, nous avons eu le plaisir d'entendre Alain DELAYE, Docteur en théologie ; il enseigne à l'Université Catholique de l'Ouest et il est un membre éminent de notre association.

Dans le cadre du thème de cette journée « Résistance et liberté intérieure chez Etty Hillesum », Alain a rapproché la personnalité d'Etty de celle du Pasteur Dietrich Bonhoeffer. Ils ont tous deux péris dans la tourmente de la deuxième guerre mondiale au terme d'une résistance qui a fait d'eux des martyres de la Shoah.
Le Pasteur BONHOEFFER, de nationalité allemande, a été exécuté par pendaison, en avril 1945, à l'âge de 39 ans dans le Camps de Concentration de Flossenbürg, en Bavière, après avoir résisté face aux Nazis tant qu'il le pouvait.
Chez Etty, dans son journal comme chez Dietrich dans ses lettres de captivité, Alain DELAYE a retrouvé les thèmes de la résistance et de l'acceptation. Il lui a donc paru intéressant de rapprocher les textes qu'ils ont écrits à la même période, entre 1941 et 1945, alors qu'ils étaient soumis tous deux aux mêmes contraintes meurtrières qui ont abouti à leur exécution par les nazis.
Etty et Dietrich se sont rejoints, sans se connaître, dans l'attitude qu'ils ont eu face à la fin de vie difficile qui a été la leur. Cette vie, ils l'ont tous deux aimée et vécue dans la résistance au mal qui a fini par les submerger et dans la confiance en Dieu qui les a soulevés.
A travers leurs vies si particulières,  Etty HILLESUM et Dietrich BONHOEFFER, nous aident à développer en nous cette part inaliénable, inviolable de liberté intérieure.
Au cœur même des horreurs de la Shoah, ils nous montrent comment cette "petite étincelle" a toujours été présente dans leurs cœurs (et donc possiblement dans les nôtres) et comment ils ont résisté au mal et accepté leurs destins.

Alain retient aussi qu'ils ont mis tous les deux la patience au centre de leurs vies. Ce qui nous montre qu'il faut parfois avoir le courage d'être abattu et d'accepter les moments de déprime.
De fait la démarche spirituelle d'Etty lui a permis de passer "d'une vie fortuite" à "un destin collectif".
Alain DELAYE a ponctué son intervention par un commentaire qui synthétise de très belle manière ces deux destins :
"Après avoir accepté la souffrance et la mort ; lorsque l'on a renoncé à faire quelque chose de soi-même, on confie sa vie à Dieu".

Roxane BORGNA : Etty vue par Tzvetan TODOROV
Puis cette journée s'est terminée par une très belle et chaleureuse présentation de Roxane BORGNA, comédienne et membre du bureau de l'Association qui a interprété des lectures croisées de textes d'Etty et d'extraits de la partie consacrée à Etty dans le livre de Tzvetan TODOROV "Insoumis" paru en 2015 aux éditions Robert LAFFONT / VERSILIO.
Dans le contexte du thème de la journée "Résistance et liberté intérieure chez Etty Hillesum", Roxane a mis en lumière l'insoumission et la résistance intérieure à travers des textes que Tzvetan TODOROV a découvert chez Etty, au même titre mais sous d'autres formes que d'autres héros insoumis tels que Germaine TILLON, Boris PASTERNAK ou encore Nelson MANDELA.
Tzvetan TODOROV a trouvé chez Etty "l'esprit du Monde" en notant que le but de la vie ne peut pas être une personne, mais "le but est la vie en elle-même".

A partir de 16h, la fin de cette journée a été consacrée à l'Assemblée Générale annuelle.

 Amicalement

Le secrétaire de l'Association
       Patrick HUBY

Télécharger en PDF

Lettres précédentes

2018

Janvier / Février / Mai / Juin / Septembre

S'abonner à la lettre d'information - Adhérer à l'association

Haut de page